A quoi joue Springer ?

A quoi joue Springer ?

Un ami haut placé m’a récemment alerté sur d’étranges apparitions/disparitions dans les pages de résultats de la base SpringerLink.

Concrètement, ça donne ce genre de truc :

springer.jpg

Springer ajoute sur la gauche un bandeau de pubs contextuelles (« sexual » dans l’exemple ci-dessus). Une des quatre pubs se vautre lamentablement, je vous laisse deviner laquelle.

Un autre exemple, toujours mentionné par mon ami haut placé, fait état d’une pub pour un stage d’éducation sexuelle au Canada au milieu d’une recherche sur l’environnement biologique des poissons. Charmant, non ?

Les pubs ont disparu environ une semaine après ce constat.

Cet épisode malheureux nous apprend deux choses :
– Springer envisage d’intégrer de la pub dans sa base.
– les filtres ne sont pas encore au point.

D’après ce que je connais de la documentation électronique (je débute dans le domaine), SpringerLink est la première base à intégrer de la pub extérieure (par le mastodonte de la pub sur Internet GoogleAds).

Pour quelles conséquences ? Le contrat Couperin-Springer s’arrête fin 2008, est-ce que la pub fera partie de la négociation ? Est-ce que le modèle économique sera revu ? Est-ce que cela signifie une réduction de 50% de notre facture SpringerLink ? On peut toujours rêver.

Une réaction au sujet de « A quoi joue Springer ? »

  1. 1. T’as des amis haut placés et tu croupis dans le même bureau que moi ? T’es vraiment maso ou quoi 😉 ?

    2. Je vois bien un truc du genre : 50% de remise si et seulement si vous acceptez la pub… SInon, ça reste plein pot… Comme tout le monde cherche à réduire ses coûts d’abonnement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *