Skip to content


L’évaluation est l’ennemie du doute (support de formation)

Posté dans Enquêtes.

L’ENSSIB m’a demandé d’intervenir dans le cadre de la formation « Évaluer les services sur place et à distance » (module 1, module 2). L’idée était de rendre compte des différentes expérimentations que j’ai pu mener à Angers ou St Denis.

Comme je n’aime pas trop faire encore et toujours la même formation, j’ai choisi comme angle d’attaque le doute, la problématique, les questions qui se posent à nous lorsqu’on essaye de créer, gérer ou améliorer un service en bibliothèque. Ce doute doit servir de moteur à l’enquête, nourrir la réflexion et baliser la construction du plan d’évaluation.

Parmi toutes les évaluations auxquelles j’ai pu participer, j’en ai choisi trois. Pas forcément les plus importantes mais celles qui m’ont le plus marqué, celles qui ont forgé mon expérience dans le domaine, celles qui m’ont permis de découvrir de nouvelles méthodes. Les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous mais on apprend aussi beaucoup d’une évaluation ratée.

La première expérience concerne le projet de prêt de liseuses à l’Université d’Angers ; le deuxième, l’extension des horaires d’ouverture dans le même SCD (projet abordé à différentes reprises sur ce blog : Extension du domaine des horaires d’ouverture 1, 2, 3).
La troisième expérience est un projet en cours, entamé en décembre 2011 et qui devrait produire ses premiers résultats en juin 2012, il s’agit d’une évaluation de l’utilisabilité d’un ensemble d’outils numériques (site web, catalogue, moteur de recherche fédérée et résolveur de liens) mis à la disposition du publique depuis février dernier. J’aurai l’occasion de revenir sur cette enquête et les méthodes qui la sous-tendent prochainement.
Vous trouverez le récit de ma formation, ce que j’ai pu raconter à chaque diapo, en téléchargeant le fichier (odp, LibreOffice) et en consultant l’onglet Notes.

Taggé , , , , , , , .


0 réponses

Suivez la conversation, abonnez-vous au flux RSS des commentaires de ce billet.



HTML possible

ou, répondez à ce billet via trackback.